Rechercher
  • Loïs Velter

« Il faut beaucoup de chance pour que cela marche ! »


Vous êtes bien installé ?

Parfait !


Maintenant regardez autour de vous...


Vous voyez des opportunités ?

Des solutions pour vous ?


Magnifique !

Alors la bonne question serait :


Est-ce que vous prenez ces opportunités et ces solutions… ?

Dire non à une solution qui peut littéralement nous aider,

C'est précisément la preuve que nous sommes dans un confort rendant notre rêve impossible...


 

Faire partie du groupe nous rassure terriblement.

Car quitter ou être éjecté du groupe dans notre esprit => c’est la mort ! 💀

Ceci est bien sûr un constat majoritaire.


❔Mais pourquoi ?

Et bien,

À l’arrière du cerveau nous avons ce qu’on appelle l’amygdale. 🧠


(du même nom que les amygdales)

C’est un système qui régule l’action face à la peur. 😱

Ceci est donc une sorte de machine d’alertes nous faisant fonctionner notre instinct de survie en permanence.

Oui, en permanence.

Car il fonctionne même face à des dangers inexistants. 😑

Et d’après notre fonctionnement humain,

Nous nous devons de survivre en groupe !

Le monde étant dangereux, seul on risque de mourir vite.


Mais ceci date de la préhistoire.


Aujourd’hui ce n’est plus exactement le même fonctionnement.


Nous avons besoin de l’aide des uns et des autres, mais cette aide est indirecte !


(Carrefour, Auchan, l’immobilier, le gouvernement et toutes sortes d’entreprises… grâce à leur solution, nous sommes en sécurité)

Donc !

Nous vivons en pleine sécurité !


(Notamment dans certains pays d’Occident sans guerre… pour le moment)

Quitter ou être éjecté par le groupe n’est plus un danger de mort.

De mort physique si l’on puit dire.

Et si la « mort » était représentée différemment…?

Car en quittant le groupe, nous laissons simplement tomber notre propre masque… 😷


Nous laissons alors mourir notre dépendance aux autres.

Moins de limites => plus de possibilités de créer son propre environnement.

La liberté !


🆓

Mais cela nous demande évidemment de nous déconditionner de cet instinct de survie qui,

qui plus est, fonctionne en permanence !

Certes, c'est une responsabilité qui peut être difficile.

Et le facteur chance n’est malheureusement pas une option.

Mais imaginez vos possibilités après cela…

Aaahh notre confort est tellement si… confortable. 🛋


(Et si inconfortable à la fois… notamment pour notre évolution)

Et comme nous le savons,

Toute success story à sa part de difficulté face au rejet.

Bien souvent,

la solution se trouve en dehors du groupe.

Et le pire, c’est que nous le savons.

Et s’il y’a bien quelque chose que nous savons également :


C’est que la part de facilité provenant de la « chance » n’est qu’un mensonge.


🫢


Toutes mes excuses pour ce faux espoir, car…


Une personne « chanceuse » n’est ni plus ni moins qu’une personne ayant vu les opportunités et fait les investissements dans les solutions qui l’entouraient.


 

Le paradoxe dans tout ça :


C’est d’accepter de voir qu’il y avait des opportunités présentes

depuis le début,

En attendant qu’une solution nous

tombe du ciel.



Selon moi, le mieux serait de ne pas attendre qu’une guerre financière éclate alors que nous avons la possibilité d’investir maintenant dans une solution.

18 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout